Caractéristiques du livre :
Laissez passer les canards
Médaille Caldecott, 1941
Disponible en librairie
Aidés par un policier irlandais, Monsieur et Madame Malard et leurs huit canetons déambulent calmement à travers les rues encombrées de Boston, bravant mille dangers pour atteindre le jardin public de la ville où abondent les cacahuètes.
Sans cesse réédité depuis sa première parution, Make Way For Ducklings est devenu l'un des plus grands classiques de la littérature enfantine des États-Unis. Le graphisme est fort, le trait précis, réaliste et humoristique. Le grand format et le ton sépia des illustrations pleine page ajoutent encore au pouvoir narratif de l'histoire simple, amusante et réconfortante de cette famille de canards qui a ravi des générations d'enfants dans le monde entier.
Le mot de l'éditeur :
Auteur du texte et des illustrations, Robert McCloskey a reçu la médaille Caldecott pour cet album paru en 1941 aux États-Unis. Il fut le premier auteur à recevoir à deux reprises ce prix qui représente la plus haute distinction en matière de livres pour enfants aux États-Unis.
Ce livre a été sélectionné par l'Éducation nationale dans la liste de référence littérature au cycle 1.
La collection « Aux Couleurs du Temps » est réalisée en association avec la BnF/Centre national de la littérature pour la jeunesse — La Joie par les livres. Ce service encourage l'accès des enfants au livre et à la lecture à travers un ensemble de ressources documentaires au sein du Département Littérature et art de la Bibliothèque nationale de France et à travers La Revue des livres pour enfants.

On en parle

, juin 2011« Un grand album aux illustrations couleur sépia à la fois gentiment désuet et plein de charme. Les dessins sont jolis, quoiqu'en noir et blanc, donnant envie de prendre à son tour ses crayons. La famille Malard est attachante et l'on se prend même à rêver de la croiser au coin d'une rue ! »
, juin 1993« Laissez passer les canards rappelle la grande période du cinéma burlesque où les Harry Laughton, les Laurel et Hardy savaient rire des situations imprévues de la vie quotidienne. Un dessin au trait sépia souligne à l'aide d'une vivacité vigoureuse le comique des personnages. »

Du même auteur / illustrateur

Commentaires

Faites-nous part de vos remarques ou questions (* obligatoire)