Caractéristiques du livre :
Un cadeau mystérieux
Sélection Prix des Incorruptibles, 2015-2016 - CE1
Disponible en librairie
À l'ombre de l'arbre à palabre, Papa Dialy aime raconter les histoires de sa vie et de ses aïeuls, l'histoire de l'Afrique. Le vieux griot, à présent usé et fatigué, décide de confier un mystérieux cadeau à son fils, Lamine, qui va bientôt quitter le continent.
Pour y parvenir, Papa Dialy peut compter sur les animaux de la savane qui uniront leurs forces dans cette course. Arriveront-ils à temps pour transmettre le cadeau à Lamine avant son départ ?
Une très belle histoire d'amour paternel et de solidarité qui plonge le lecteur dans l'univers chaud et sec de l'Afrique.
Le mot de l'éditeur :
Servi par les dessins à l'encre de Magali Attiogbé, cet album véhicule à merveille l'ambiance de la savane. Un beau voyage au cœur de l'Afrique et ses coutumes.

On en parle…

« Ce magnifique album (…) nous transporte instantanément en Afrique grâce à ses illustrations rétro, faites de collages, matières et encre, et qui suggèrent la multiplicité de la faune et de la flore de ce grand continent. », mai 2016
« Les illustrations de Magali Attiogbé sont vraiment singulières et s'accordent à merveille avec le récit. », mars 2016
« Une très belle histoire africaine où on découvre la richesse d'un peuple où la transmission se fait encore par le langage. », octobre 2015
« J'adore cet album. Il est magnifique. Les illustrations, le graphisme nous invitent à des séances en arts plastiques. », octobre 2015
« Un livre superbe avec des illustrations à l'encre et un texte bien adapté aux enfants autour de l'amour paternel, la transmission et la solidarité. »
La Classe maternelle, n°234
, décembre 2014

« Un album (…) qui nous emportent et nous captivent. », novembre 2014
« Un texte poétique qui nous emporte dans ce récit d'amour paternel et de transmission, servi par de superbes illustrations à l'encre. »
Libbylit
, mars 2014

« Un conte sur la transmission, avec de magnifiques illustrations : un cadeau mystérieux à offrir à tous les enfants (et les grands) ! », décembre 2013

Commentaires

Faites-nous part de vos remarques ou questions (* obligatoire)